Trajectoires – Laurent Giudicelli

S’élever ou plonger, c’est ce que la géographie de la cité nous a offert comme choix, depuis le début.
Prendre de la hauteur, se hisser à la vigie, dominer, surplomber… puis dévaler les pentes, rejoindre l’eau des origines, l’eau des départs et des arrivées….
Entre ces deux pôles, mille parallèles et autant de diagonales, des lignes imaginaires qui se perdent au large, et des vies…un million… là, au beau milieu.
Chacun a sa manière de vivre la ville… Les chemins qu’elle nous fait prendre nous conduisent à des élans, des pauses ou des divagations… Et autant de pistes à suivre, d’histoires à raconter, et de trajectoires à esquisser…

Laurent, 37 ans, je suis né, habite et travaille à Marseille.
Du plus loin que je me souvienne, j ai toujours eu un attachement particulier à l image, à commencer par l image familiale.... Les albums et les boites bourrées de clichés monochromes pouvaient me retenir des heures. L écriture et la conservation de la mémoire, ce sont les premiers rapports que j ai avec la photo.
A l'époque, le Polaroid et les Kodak jetables furent les premiers appareils que nous disposions pour faire des photos. Plus tard, j ai récupéré un Fuji qui m'a fait quelques temps...
Par la suite, la photographie devint une activité plus sporadique, et ce n'est vraiment qu'à la naissance de mon premier fils il y'a plus de six ans que l'envie de m'y remettre me pris avec l'achat d'un premier reflex. A partir de là, j'ai tout fait en autodidacte avec une pratique intensive et une grande soif d'informations. L'occasion d un stage avec William Guidarini il y'a quelques années me conforte au passage dans mon élan et mon envie.
Trouver un chemin photographique à suivre peut prendre du temps... L'idée que j'ai aujourd'hui du rendu et surtout de l'intention que je veux donner me conduisent à avoir une démarche constante et à limiter mon matériel au plus simple et au plus efficace.
J'accorde une grande place à la culture photographique, que ce soit celles d'auteurs reconnus ou inconnus, en en faisant un exercice quasi-quotidien. La photographie japonaise tient à ce propos une place à part, de par ses aspects à la fois bruts, sans filtres, mais aussi épurés et soyeux en dignes héritiers des estampes au pinceau. Fascinant.
D'autres mediums artistiques sont également des sources importantes d'inspiration... Les pages de A.Suarès, J-C. Izzo ou B.Cendrars, les plans ciné de Melville et Kurosawa... Tout est bon à agglomérer pour en restituer sa vision personnelle.
Je photographie le plus possible et le plus souvent dans les intervalles libres que j'ai durant la journée de travail. Photographier, c'est aussi une manière de s'extraire un instant de l'ordinaire.

Site de l'artiste

Lieux

Originaire : Marseille, FRANCE

Basé à : Marseille, FRANCE

Recommended Posts

Leave a Comment