Matière noire – Geoffroy Mathieu

La galerie de la Friche belle de mai accueille l’exposition « Matière noire » de Geoffroy Mathieu, photographe marseillais et invité d’honneur du festival La Photographie Marseille.
« La matière noire est une composante inconnue de notre univers que les astrophysiciens du monde entier tentent d’identifier et qui représente 95 % de sa masse. »

La photographie prend tout son sens dans ce projet, seul l’image compte le photographe ne donne aucune autre information que celle que l’on peut voir sur ces photographies ; ni localisation, ni légende, ni explication. Le spectateur doit entrer dans l’image et voir au-delà du visible, les images n’ont aucun lien entre elles mais doivent être lues dans leur ensemble car c’est de cette façon que l’on arriverai à imaginer une représentation de la matière noire : On regarde le monde le temps d’une exposition…

« Avec la matière noire il y a une sorte de mystère… 95% de ce qui fait l’univers on ne sais pas ce que c’est, c’est effrayant et même temps c’est un levier poétique incroyable… »

Révélateur Phocéen : La matière noire représente 95% de ce que l’on voit, automatiquement tout ce qui nous entour serait « photographiable » et entrerai dans cette série, comment as tu sélectionné tes prises de vue et organisé ton travail ?

Tout est « photographiable », c’est vrai ! c’est la seule bonne question, je vais avoir du mal mais je vais le faire !
Dès qu’une image me semble trop explicite, s’il y a trop de liens documentaires avec l’objet photographié je l’enlève. J’essaie de trouver des images orphelines, hors du temps. Je pense que dans « Matière noire » il y a très peu de choses qui peuvent te renseigner sur l’époque et le temps.
Ensuite, il faut que chaque image ai la même « force », pour éviter la narration. On pourrait dire que c’est une série sur la « pesanteur du monde », je trouve que le monde actuel est dense et pesant, le côté noir de la matière m’intéressais.

« Si on regarde mieux, on ira mieux. Lorsque tu sors de chez toi et que tu es attentif au monde, tu te rends disponible et à ce moment là c’est l’émerveillement qui déclenche l’envie de photographier. L’image réussi à traduire l’émerveillement que j’ai pu avoir… »

Le travail s’approche toute même de la science avec les matières minérales, le gazeux et le liquide sans jamais identifier exactement ce qui est représenté. Très peu de vivant, l’Homme est représenté de dos et son sexe n’est pas identifiable, c’est l’Humain qui est représenté, le monde animal est aussi utilisé pour sa matière principalement, le tout toujours exposé dans un environnement naturel. Geoffroy Mathieu nous donne sa propre représentation du monde et d’une force invisible qui l’habite, ces photographies sont là parce que ces lieux, ces objets, ces ensembles ont éveillé en lui l’envie de les capturer pour les insérer dans un ensemble qui représenterai sa propre définition de la matière noire.

Geoffroy Mathieu - Matière noire
© Geoffroy Mathieu
Geoffroy Mathieu - Matière noire
© Geoffroy Mathieu
Geoffroy Mathieu - Matière noire
© Geoffroy Mathieu
Geoffroy Mathieu - Matière noire
© Geoffroy Mathieu
Recent Posts

Leave a Comment