Interview – Pierre Belhassen

Suite à la découverte de la série « Les Joueurs » (coup de cœur à voir si ce n’est pas encore fait) de Pierre Belhassen, j’ai eu envie d’en savoir plus sur lui et sa pratique de la photographie et de partager tout ça avec vous !

Pierre Belhassen - portrait

Pour Pierre tout a commencé lors d’un voyage à New York dans sa jeunesse. Cette ville passionnante qui ne dort jamais a donné le goût de la photographie à ce jeune garçon devenu aujourd’hui photographe professionnel vivant et travaillant à Marseille.

 

Le Révélateur phocéen : Comment as-tu découvert la photographie ?

Pierre Belhassen : J’ai découvert la photographie en 2005.
Après des études de cinéma, j’ai découvert un peu par hasard ce nouveau médium et ça a été la naissance d’une passion…ça s’est passé à New-York parce que je rêvais de découvrir cette ville, mon père m’avait confié un appareil photo pour immortaliser mon voyage…ce fut une révélation, j’y ai ressenti cet appel intérieur, de ceux qui donne du sens à votre existence.
C’était des possibilités infinies, un rapport au réel à réinventer sans cesse, il n’y avait plus de doute et j’ai foncé.
Aujourd’hui mon activité de photographe se partage entre mes travaux de commandes et mes travaux d’auteur, dont la série New-York fait partie.

Pierre Belhassen - NY - 1

© Pierre Belhassen – NY

Pierre Belhassen - NY

© Pierre Belhassen – NY

RP : Quels sont les photographes qui t’inspirent ?

Pierre Belhassen : Il y en a tellement ! Tant de photographes ont un univers passionnant…
Koudelka, Robert Frank, Winogrand, Stromhölm, sont pour moi des maîtres incontestés dans l’art de la photographie noir et blanc…
Côté couleur, Saul Leiter, Ernst Haas, Fred Herzog, Harry Gruyaert m’ont beaucoup impressionnés…
Aujourd’hui je suis extrêmement touché par la virtuosité et la force de certains travaux notamment ceux de Jason Eskenazi, Trent parke, Alex Webb, Jonas Bendiksen, Mark Steinmetz… Si je devais citer tous les photographes qui m’inspirent la liste serait interminable…

 

RP : Parle nous de TA photo, ce qui te plait et ce que tu déteste dans la photo.

Pierre Belhassen : Mon travail d’auteur fuit les studios…je ne cherche pas a contrôler le réel, la rue et tous les espaces publics sont donc pour moi un formidable terrain d’expression…j’aime être surpris par un élément, croire en une une situation, anticiper une action.
Je crois qu’il y a une notion d’attention dans mes photos, être attentif est une expérience physique, je tente d’être présent au monde, ici et maintenant, de capter une idée, une forme échappée du réel…
Avedon disait  » Toutes les photographies sont exactes, aucune d’elles n’est la vérité  »
Rien n’est plus vrai, si mes images prennent vie dans la rue, elles ne documentent rien, leur contenu est et sera toujours subjectif.
Et puis il y a la lumière, celle qui crée les contrastes, les couleurs, c’est elle qui peut sublimer l’ordinaire, qu’elle soit douce ou dure, diffuse ou contrastée, elle porte en elle ses propres mystères.

Pierre Belhassen - Istanbul

© Pierre Belhassen – Istanbul

Pierre Belhassen - Marseille

© Pierre Belhassen – Marseille

RP : Numérique ou argentique ?

Pierre Belhassen : Argentique, d’abord pour le rendu esthétique de mes images, le grain, la matière…je n’aime pas les images lisses…ensuite et surtout pour l’approche que cela m’impose…en numérique, le cliché est immédiat, visible instantanément  et ça empêche selon moi de « rêver » son image…le fait de ne pas savoir si j’ai réussi ou non ma photo me pousse à toujours m’appliquer dans sa réalisation, le doute est parfois une force.
Je ne cherche pas a « mitrailler » mais a viser juste…chaque moment passé est à jamais disparu, j’ai donc besoin de cette exigence propre à l’argentique pour aboutir mes images.

Pierre Belhassen - Marseille

© Pierre Belhassen – Istanbul

Pierre Belhassen - NY

© Pierre Belhassen – NY

RP : Beaucoup trouve que Marseille est le lieu parfait pour la pratique de la photo, la lumière, la ville, la nature et ses habitants… qu’en penses-tu ?

Pierre Belhassen : Marseille est difficile à photographier, elle a de multiples visages et c’est ce qui la rend parfois insaisissable…j’essaie d’inscrire mon travail hors des clichés dont elle souffre tant, c’est une terre de contrastes, comme sa lumière.
Je suis Marseillais d’adoption, j’ai choisi cette ville pour y vivre et j’y suis déjà très attaché, c’est un territoire neuf qui s’offre à mon regard et je souhaite être à la hauteur pour restituer qui l’énergie toute particulière qui règne dans cette ville.

Pierre Belhassen - Marseille

© Pierre Belhassen – Marseille

RP : Que fais-tu en ce moment et pour le futur ? parle nous de ton actualité.

Pierre Belhassen : En ce moment je travaille sur deux projets dont l’histoire prend place dans deux villes Magnifiques : Istanbul et Marseille, elles sont différentes par bien des aspects mais ont en commun cette identité forte.
On retrouve également un mélange des cultures et des traditions important…c’est ce qui m’intéresse, je me donne du temps pour aboutir ces projets qui me tiennent à cœur que je souhaite publier sous la forme de deux livres.

Pierre Belhassen - Marseille

© Pierre Belhassen – Istanbul

Pierre Belhassen - NY

© Pierre Belhassen – NY

Pierre Belhassen - Marseille

© Pierre Belhassen – Istanbul

 

Retrouvez Pierre Belhassen sur son site : http://www.pierrebelhassen.com
Recommended Posts

Leave a Comment