Boxe au cœur du quartier – Christophe Negrel

La Savine, une cité de Marseille du 15eme arrondissement, situé au nord de la ville. On ne se retrouve pas par hasard dans ce quartier, qui est sur les hauteurs d’une colline,  seul accès, une route aux allures de cul-de-sac, jonchée de chaque côté par des pins, un virageplus haut la végétation cache à moitié le cadavre rouillée d’un 4×4.
Arrivé au sommet, des jeunes, capuche sur la tête, honorent leur poste fixe d’un sérieux exemplaire, plus loin une aire de jeux vide, devant l ‘entrée, des voitures qui attendent d’être servies en médicaments psychotropes.
Il faut descendre plus bas dans le cœur du quartier pour trouver la salle de boxe.

« ils sont dans leur monde intérieur face à eux même »

Devant le Boxing club Savinois, règne une atmosphère de béton où résonne la vie du quartier. A l’intérieur, la peinture des murs rouge sang et l’odeur de sueur suffiront à préparer n’importe quel novice à l’ambiance. Les regards sévères de ces hommes inspire la sincérité, leur visages marqués par la pratique régulière de l’art pugilistique, procure un sentiment de sécurité à
l’inverse de l’aspect extérieur de la cité où ces tours de béton cachent la vie qui si trouve. Le claquement des cordes à sautées atténue les directives de l’entraineur « Morad » alias « kaiser », langage cru et parfois insultes fusent, c’est ainsi que l’on s’exprime dans la salle et c’est de cette manière qu’il maintient l’ordre, ici peut naitre le courage et le respect des pensionnaires de la salle de boxe.

Interview express :

– Avec ta carrière de sportif de haut niveau, comment es-tu arrivé à la photographie ?
J’ai souvent vu de très belle photos dans le magasine Air France lors de mes voyages pour les compétitions a l’étranger, j’ai voulu faire pareil et c’est comme ça que j’ai commencé a faire des photos.

– Pourquoi photographies-tu ? Que ce soit pour des séries ou ta vie quotidienne ?
La photographie et pour moi un moyen d’expression, un moment privilégié ou le temps s’arrête, une bouffé d’oxygène qui vient briser la routine du quotidien !

– Quel matériel utilises-tu ?
J’ai un Fuji x100f et un canon 5d mark III

– Combien de temps t’as pris cette série ?
Pour la série « boxe au coeur du quartier » j’y suis allé 3 ou 4 fois

– As-tu un lien avec ce club ou y es-tu arrivé par hasard ?
C’est une salle de boxe que je fréquentais, je connais bien l’entraineur, j’ai des amis qui s’entrainent la-bas, moi même j’y allais pour transpirer un peu…

– Comment s’est passé la réalisation de la série ?
Les portraits ont été fait juste avant la montée sur le ring pour des séances de sparring ( de vrai combat ), les combattants étaient un peu tendus, on peu le ressentir dans les portraits.

– Peux-tu me raconter l’histoire de l’une des photographie de la série
J’aime bien cette photo qui montre des boxeurs qui s’échauffent avant de monter sur le ring, la concentration est telle qu’ils m’ont oublié malgré une grosse boite à lumière et mon canon 5d mark III, ils sont dans leur monde intérieur face à eux même.

– As-tu de nouveau projet en cours ?
je rentre d’un voyage, je suis allé en Grèce au Mont Athos à la rencontre des moines et des monastères perchés sur les hauteurs des collines, j’ai quelques images sympas …

– Quel(s) photographe(s) t’inspirent ou t’intéressent ?
j’ai appris et j’apprends toujours en m’inspirant de photographes connus ou pas !! Alex Webb, Pierter Hugo, Joakim Eskildsen, Vanessa Winship, Marry Ellen Mark, etc…

– Si tu devais me conseiller des photographes de la région marseillaise ?
Pierre Belhassen, je trouve sont travail extraordinaire, chaque photo est un tableau. Loris Reynaud excelle dans l’art de la street photographie. Pauline Alioua et Chris Garvi leur travail est très poétique.
Il y a de très bons photographes a Marseille dont le travail est source d’inspiration…

Ancien sportif de haut niveau pendant plus de 15 ans en Taekwondo (Champion d'Europe, Vice Champion du Monde et quart de finale des Jeux Olympiques à Athènes en 2004), Christophe Négrel est aujourd'hui photographe autodidacte. Son exutoire est différent. Aujourd'hui il transmet l'émotion, la sensibilité, la beauté d'instants éphémère à travers l'image. Il a développé l'art de la photographie a travers des rencontres, des voyage, des expériences mais surtout une curiosité dans le regard, son regard...

Site de l'artiste

Lieux

Originaire : Marseille, FRANCE

Basé à : Marseille, FRANCE

Plus

Réseaux :

Instagram

Flickr

Recommended Posts

Leave a Comment