Arrêtez de numéroter vos tirages

J’entends et je lis souvent lors d’interviews ou sur des articles que beaucoup de photographes et d’artistes insistent sur la finalité d’une photographie : le « papier ». Une image est considérée comme terminée lorsqu’elle est imprimée ou tirée sur papier, que ce soit un tirage individuel ou un livre photo. Après la préparation, la prise de vue, le cadrage et la composition, l’éditing et la post production, la (les) photographie sélectionnée correspond à ce que le photographe à vue au moment où il a déclenché, il voudra donc que cette photo sois vue de cette manière et pas d’une autre.
L’impression papier marque cette fin de processus photographique. A l’ère du tout numérique, de l’accès à l’image illimité et où la reproduction d’image et d’œuvre d’art est accessible à un enfant de 10 ans, on peu se poser beaucoup de questions… est-ce que je compte vendre ce tirage ? Combien d’exemplaire dois-je faire ? Et quelle est l’importance de signer ces exemplaires ? …

Que dis la loi sur le fait de numéroter :
« II. Sont considérées comme oeuvres d’art les réalisations ci-après :
7° Photographies prises par l’artiste, tirées par lui ou sous son contrôle, signées et numérotées dans la limite de trente exemplaires, tous formats et supports confondus. »
Vous vous doutez bien qu’il y a un lien avec les impôts aussi, on est en France ! Et oui, si vous limitez à 30 tirages un taux réduit de TVA s’applique, au-dela c’est le taux normal. Il faudra aussi réfléchir, voules-vous vraiment limiter le nombre de tirage ?
Imaginez l’une de vos photos devient « célèbre » vous vous dites bon je vais lui faire prendre de la valeur et la tirer à 30 exemplaires numérotés et signés. Super ! Cette photo est une bonne source de revenu à 1000 € / photo ! Mais après je fais quoi si on m’en demande une 31eme… Sans rentrer dans les détails c’est soit vous la vendez non numéroté et non signée donc peu de valeur, soit vous refaites un tirage numéroté /30 et donc risquez un litige ! En gros l’exploitation de cette photographie est terminée. En ayant vendu ce tirage non numéroté et signé vous aviez la possibilité de communiquer et de vendre votre travail en illimité sans perdre de qualité dans les tirages vendu. Le fait de numéroter vous limite dans la visibilité de votre travail et empêche une rémunération sur le « long terme ».

Le miroir des Docks
Le miroir des Docks ©Loris Reynaud

Numéroter = Limiter

Numéroter ou pas, là est la question… Le titre de ce billet vous dis clairement de ne plus numéroter vos tirages, c’est bien sûr comme d’habitude un avis personnel. Étant donné que je ne suis pas encore entré chez Magnum Photos ma notoriété me pousse à avoir cet avis ou ce choix si vous préférez. Lorsque l’on se considère comme amateur ou même professionnel de la photographie et qu’il est encore difficile de vivre de la photo, la communication et la visibilité de votre travail est primordiale. Cela va obligatoirement passer par internet et les réseaux sociaux, tous les grands s’y sont également mis où s’y mettent petit à petit aussi (d’ailleur si vous n’avez pas remarqué Trent Parke et sa femme Narel Autio viennet d’arriver sur Instagram @chillioctopus).
On aura beau faire ce qu’on veux, un tirage non numéroté (et même non signé) d’un Alex Webb ou d’un Depardon vaudra bien plus cher que le plus beau de mes tirages numéroté sur 30 exemplaires et signé de ma plus belle signature ! Pas besoin de faire un dessin, inondez la toile d’un travail de qualité, communiquez, contactez, etc… faite vous un nom et Là peut-être que numéroter vos tirages vaudra le coup.

Dans un article pour le magazine 20 Minutes Yann Arthus Bertrand dit « Ne pas numéroter mes photos est une démarche artistique » (vous pouvez aussi l’écouter en podcast sur France Inter dans l’émission « Regardez Voir »). Porté par une démarche plus écologiste que financière, le photographe veux que sa photographie soit accessible à tous. C’est pas bête, le fait de ne pas numéroter lui permet de vendre un max de tirage et donc d’exposer son travail chez le plus grand nombre. Vendre 200 tirages à bas prix ou 30 tirages à prix souvent inaccessible (qui finiront dans des collections privées inaccessible) c’est un choix qui peux être noble mais cela peut-être aussi une stratégie dans votre communication…
Alors après dans le style de photo de Yann Arthus Bertrand les tirages sont généralement grands, on pourra toujours dire qu’il fait des posters s’ils ne les numérote pas… D’où l’importance de signer un tirage, avoir la signature du photographe à l’arrière de la photographie bien tirée sur un papier papier
choisi par le photographe, n’est pas pareil que d’avoir son affiche sur papier glacé avec 4 punaises au dessus de son lit…

07-marseille-hp5-6

Le grossiste du tirage limité

La vente de photographie d’art est aussi sur internet, j’ai envie de vous parler de Yellow Corner, le site qui vous vend des photographies d’art en série limitée numérotées et signées de la main du photographe, si vous ne connaissez pas tant mieux pour vous, sinon oubliez les que ce soit pour acheter ou vendre vos photos…
Pour faire court ils vous vendent une photographie en édition limitée à 500 exemplaires (ce qui déjà énorme…) sauf que c’est 500 exemplaires en 30×40, 500 exemplaires en 60×80, etc… (là c’est du n’importe quoi !) vous n’achetez plus un tirage d’art mais un poster que vous pourriez scotcher au
mur… Vous vous dites au moins le tirage est signé. La signature il faut la chercher (si elle y est) elle sera peut-être derrière le tirage, peut-être pas… et ce ne sera surement qu’un copie de la signature…
Achetez directement au photographes leurs tirages et leurs livres, faites ça pendant qu’ils sont vivant et faites leur savoir que leur travail vous plait et pourquoi !

PS : Oui je sais, les photographies n'ont rien à voir avec le thème
Mais je ne savais pas quoi mettre alors j'ai mis quelques images N&B que je n'avais jamais publié.
Peloton ©Loris Reynaud
Peloton ©Loris Reynaud
Recommended Posts
Showing 5 comments
  • Laban Fred
    Répondre

    Le commentaire «  anonyme » c’était moi.. pas eu le temps de signer que pffft c parti.

    • Loris
      Répondre

      En effet c’est toujours mieux de savoir qui me parle ! 😉
      Et merci pour ton commentaire !

  • Anonyme
    Répondre

    Merci pour ton avis éclairant.. c’est effectivement une question que nous nous posons tous..
    amicalement

  • Damien Chamcirkan
    Répondre

    Super billet
    Merci

Leave a Comment